(Keren Meloul)

Du temps, du temps, j'ai qu'ce mot-lĂ  aux tympans.
"Va-t-en" m'as-tu dit péniblement en nous flinguant à bout portant.
Du temps, du temps, t'as qu'ce mot-lĂ  entre les dents.
Attends que passent un peu tous mes vents.
Parles-en plutĂ´t sur un divan.

Du temps, du temps, mais apprend à tes dépends
Que l'on ne laisse pas en suspens un amour si bien portant.

Du temps, du temps, je t'en donne autant que t'en attends
Pourtant, ne soit pas mauvais perdant si finalement tout fout le camp !

Du temps, du temps mais apprend à tes dépends
Que l'on ne laisse pas en suspens un amour si bien portant.

Du temps, combien de nuits ? Du temps, combien d'whisky ?
Du temps, combien d'autres vies ? Du temps, combien d'mépris ?
Du temps, combien d'duperies ? Du temps, combien d'coucheries ?
Du temps, combien d'autres filles ? Du temps, combien d'conneries ?
Du temps, combien d'débris ? Du temps, combien d'sauteries ?
Du temps, combien ? Combien ?

De temps ? De temps, mais apprend à tes dépends
Que l'on ne laisse pas en suspens un amour si bien portant.


fuente : Songteksten.nl

idioma : french


remove advertisements


remove advertisements